Test de l’imprimante 3D Creality Ender 5 Plus

J’ai reçu cette imprimante 3D il y a maintenant plusieurs mois. Je l’avais laissé un peu de côté pour finir d’autres tests et je reviens donc dessus pour vous la présenter. C’est un peu le monstre de chez Creality avec un volume très important de 350x350x400mm. Elle est d’ailleurs par terre dans mon bureau car elle ne tenait pas sur mon meuble habituel.

Caractéristiques techniques

  • Taille d’impression : 350x350x400mm
  • Taille de la machine : 632x666x619mm
  • Poids de la machine : 18,2Kg
  • Châssis aluminium
  • Épaisseur de couche : 0.1-0.4mm
  • Vitesse d’impression : 0-150mm/s
  • Température de la buse : 180 ~ 260°c
  • Température max du plateau : <110°c
  • Diamètre de la buse : 0.4mm
  • Système d’exploitation : Mac / Windows7 / Windows10
  • Format de support : STL, OBJ, G-Code, 3MF, AMF
  • Diamètre habituel de 1.75mm pour le filament
  • Écran couleur tactile 4.3″
  • Carte mère 8bits v2.2 (non silencieuse)
  • Capteur d’auto-nivellement BL-Touch
  • Plateau de type Ultrabase
  • Double moteur en Z
  • Alimentation intégrée 24v 500w
  • Récupération de l’impression après coupure de courant
  • Temps de chauffe buse (25 à 180℃):~1.30min
  • Temps de chauffe plateau (25 à 100℃):~8min

Le déballage

Le carton est énorme, pas forcément très haut mais surtout bien large et il pèse son poids (quasiment 24kgs).

Comme toujours tout est bien emballé et les mousses protègent l’ensemble pendant le transport.

La notice fournie est plutôt bien faites et claire pour les débutants. On retrouve les outils classiques (spatule, clés alen, clés plates, pince, câble USB, etc.). Je reviens sur la spatule que je trouve vraiment médiocre, le manche est creux et ne respire pas la qualité. Bon ce n’est pas l’essentiel mais j’avais envie de le dire. La meilleure que j’ai eu était celle livrée avec la CR-10S Pro V2.

Le montage

Le montage va vous prendre un bon 3/4 d’heure. C’est plutôt simple même pour un débutant, il faut dans un premier temps installer les 4 montants qui accueilleront la partie haute de l’imprimante qui est en un bloc avec la tête d’impression.

Une fois cette partie installée on vient fixer les côtés gauche et droite sur lesquels se trouvent les tiges filetées du Z et les 4 tiges de guidage du plateau. Dernière étape avant le câblage : fixer le plateau.

Le carton était en bon état mais j’ai trouvé un guide de courroie légèrement plié et une connectique moteur abimée. C’est assez simple à réparer il suffit d’utiliser une clé afin de faire levier pour détordre le patte et remettre tranquillement la connectique à l’aide d’une petit tournevis.

Concernant le câblage on ne va pas se mentir c’est un peu fouillis pour mettre tout ça propre. J’ai fait de mon mieux mais il y a beaucoup de fils et ce n’est pas très esthétique.

Je vous mets ci-dessous la vidéo de montage proposée par Creality pour ceux qui ont besoin de détails.

La machine est prête on va pouvoir l’allumer et vérifier que les branchements sont bons en bougeant les axes et en lançant l’auto-levelling.

On est sur le même principe de fonctionnement que la CR-10S Pro V2 concernant le bl-touch. Je ne vais pas vous refaire le cours de réglage mais en gros les étapes sont identiques : On fait l’auto-levelling et ensuite on règle le Z-Offset (Z-axis compensation) avec une feuille de papier.

Tests d’impressions

Au vu du volume je suis parti sur trois grosses impressions dont une de plus de 103 heures afin de tester l’endurance.

Un dérouleur de papier toilette sur le thème de Space Invaders (c’est mon côté Geek ça) qui est disponible ici : https://www.thingiverse.com/thing:336108 . Impression en 0.24 de hauteur de couche et 60mm/s en vitesse. J’ai utilisé un profil de base et je n’ai pas réglé la rétraction correctement du coup je me retrouve avec un peu de stringing lors du déplacement de la buse. Hormis cela l’impression est de très bonne qualité, le tube qui tient le papier sera fait sur mon Clone Prusa Mini avec du filament SUNLU luminescent bleu.

Deuxième impression c’est le AT-AT de chez Fab365 qui est offert en téléchargement sur leur site internet : https://fab365.net/items/229. Je l’ai grossi à 150% pour avoir un modèle d’environ 24cm de haut une fois monté. 0.20 et 60mm/s en résolution et vitesse.

Le gros projet qui arrive enfin : Une lampe décorative sur le thème Maker.
La base aura nécessité 103h d’impression (700grs de filament blanc de chez Giantarm) et à peu près 16h pour la « buse » avec le filament Silk Or de chez Eryone sur l’imprimante Eryone ER20. Projet final d’environ 48cm de haut. J’ai utilisé une bande de 2m néon flexible avec interrupteur acheté sur Amazon : https://amzn.to/3c7XTpL

Conclusion

Cette imprimante propose un volume d’impression très intéressant. Qui dit gros volume d’impression dit aussi grosse imprimante surtout pour un modèle cubique. En effet avec plus de 60cm ça commence à faire un joli bébé à loger.

Le bl-touch livré d’origine est un gros plus ainsi que le système de double moteur en Z qui limite les vibrations. Sur mon modèle j’ai un bruit assez strident sur une tige mais je n’arrive pas à trouver exactement d’où cela vient quand j’active le z-hop à la rétraction (le plateau se baisse à la rétraction ce qui fait couiner une tige).

L’imprimante est livrée avec une carte mère v2.1 donc non silencieuse… et ça quand vous êtes habitué aux dernières imprimantes ça vous agace rapidement les oreilles. Vu le prix on aurait pu s’attendre au moins à une v2.2 équipée de drivers TMC2208.

Dans l’ensemble on est sur une valeur sûre que chez Creality, l’impression est très correcte et il n’y a pas beaucoup d’upgrade à faire dessus (à part la carte mère pour une silencieuse). Le volume d’impression vous permet de voir les choses en grand si toutefois vous avez la place pour la loger sur un (gros) coin de bureau.

On regrettera l’emplacement de la bobine qui n’est pas vraiment très pratique d’accès car assez proche du plateau et placée à l’arrière de l’imprimante.

Les plus +

  • Système d’auto-levelling BL-Touch
  • Ecran tactile couleur
  • Capteur de fin de filament
  • Plateau de type Ultrabase
  • Gros volume d’impression

Les moins –

  • Le bruit des drivers (lors des déplacements)
  • L’accès à la bobine de filament
  • L’encombrement (mais bon vu le volume c’est normal)

Cette imprimante 3D Creality Ender 5 Plus est intéressante pour ceux qui recherchent un volume d’impression assez gros et elle s’adresse autant aux débutants qu’aux utilisateurs confirmés.

Cet article n’est pas sponsorisé par la marque, il s’agit de mon ressenti et du résultat de mes tests avec la Creality Ender 5 Plus. Comme tous les tests fait sur ce blog il s’agit du reflet de la réalité c’est aussi pour ça que je mets les photos en pleine résolution pour que vous puissiez zoomer sur les détails.

Si vous avez aimé mon article n’hésitez pas à commander via les liens affiliés disponibles sur cette page. C’est aussi grâce à vous que je peux rester indépendant sur les tests et ne pas privilégier une marque parce qu’elle m’a envoyé son modèle gratuitement.

Vous trouverez cette imprimante en promotion auprès de mes partenaires avec un code de réduction (ainsi que les autres) dans cet article dédiée mis à jour régulièrement : Liste des imprimantes 3D en promotion et au meilleur prix, livraison gratuite Europe sans frais de douanes

Dites nous ce que vous en pensez
1J'aime0J'adore0Haha0Wow0Bof

0 Commentaire

Laisser un commentaire