Test de l’imprimante 3D Prusa Mini dans sa version clone Fysetc

Cet article est dédié au test de cet excellent clone Prusa Mini proposé par Fysetc. Vous trouverez sur leblog3d.fr le test complet de cette imprimante 3D et quelques astuces et profils pour bien l’utiliser. Vous trouverez le meilleur prix pour cette imprimante en bas de l’article.

Caractéristiques techniques :

  • Imprimante livrée en kit complet à monter
  • Taille d’impression : 180x180x180mm
  • Taille de la machine : 330x370x380mm
  • Poids de la machine : 5,9Kg
  • Châssis aluminium
  • Épaisseur de couche : 0.1-0.4mm
  • Vitesse d’impression : Max 200mm/s
  • Température de la buse : 180 ~ 280°c
  • Température max du plateau : <100°c
  • Diamètre de la buse : 0.4mm
  • Système d’exploitation : Mac / Windows7 / Windows10
  • Format de support : STL, OBJ, G-Code
  • Diamètre habituel 1.75mm pour le filament
  • Carte mère 32bits
  • Les drivers TMC2209 trinamic (silencieux)
  • Prise RJ45 (réseau)
  • Plateau de type PEI magnétique
  • Écran couleur (2.8″ sur ma version mais existe en 3,2″)
  • Auto-leveling (plateau fixe)
  • Capteur de fin de filament
  • Roulements linéaires

Le déballage

Comme indiqué, l’imprimante est livrée en kit. C’est un vrai kit donc rien n’est monté il faudra tout fixer. Il y a aussi les pièces à imprimer (idéalement en PETG), pour ma part j’ai commandé un kit complet chez Fysetc pour gagner du temps.

Afin de vous donner une idée de l’ampleur du montage voici une photo des pièces livrées :

Et les pièces à imprimer :

J’ai reçu la version avec l’alimentation classique. Il existe une version certifiée Mean Weel de meilleur qualité. A vrai dire je n’ai pas eu de soucis avec la mienne depuis que je l’ai.

Le montage

Il faut bien prendre son temps et s’aider de la documentation très détaillée. L’imprimante est Open Source donc l’ensemble des sources est disponible gratuitement. Vous trouverez cette documentation en ligne à cette adresse : https://github.com/FYSETC/FYSETC-Prusa-mini-clone/blob/master/Original%20Prusa%20MINI%20kit%20assembly%20V1.0.pdf

Pour les pièces si vous préférez les imprimer plutôt qu’acheter un kit c’est ici : https://github.com/FYSETC/FYSETC-Prusa-mini-clone/tree/master/Prusa%20mini%20STL

Personnellement j’ai du mettre environ 4-5h pour la monter correctement en prenant mon temps et en suivant les étapes pas à pas. C’est une assurance pour ne rien louper et pouvoir profiter d’une imprimante pleinement fonctionnelle. Si c’était à refaire je prendrais des roulements de meilleure qualité tout de suite ça éviterait d’avoir à re-démonter une partie pour les changer dans le cas où je voudrais faire cette upgrade. Les roulements livrés ne sont pas mauvais mais il existe des versions plus fluides et avec une meilleure tenue dans le temps.

Réglages

Une fois l’imprimante montée il faut mettre à jour le firmware. Encore une fois c’est basé sur du Prusa donc compatible avec le Firmware original Prusa. Celui-ci est disponible ici : https://www.prusa3d.fr/drivers/ à ce jour nous sommes en version 4.2.1 du 31 août 2020.

Pour l’installation il suffit de copier le fichier à la racine d’une clé USB et démarrer l’imprimante. Le guide complet est ici : https://help.prusa3d.com/fr/guide/how-to-update-firmware-prusa-mini_128428

Vérifiez bien que vos courroies sont correctement tendues car c’est un des points importants qui peut vite vous faire louper un print.

Vous allez pouvoir allumer la mini bête et lancer l’assistant qui va tout vérifier au niveau des axes, des sondes, etc. Laissez vous guider 😉

Vous pouvez aussi passer le menu en français en choisissant la langue.

Rassurez vous vous pouvez aussi reprendre l’assistant à n’importe quel moment en naviguant dans le menu. Idem pour lancer un selftest afin de voir si les axes, les ventilateurs ou la chauffe se passent bien.

Le trancheur (Slicer)

Pour le Slicer, j’utilise PrusaSlicer et le profil par défaut proposé pour la Prusa Mini. J’ai juste modifié quelques paramètres concernant les supports mais cela reste des choix personnels, le profil de base étant déjà pas mal.

A ce jour la version PrusaSlicer qui vient de sortir est la v2.3. Elle intègre de nouvelles fonctionnalités :

Le fonctionnement

Pour le chargement et déchargement du filament tout se fait via le menu. Dans le sous-menu filament vous trouverez ce qu’il faut : charger filament (vous choisissez la matière) -> vous introduisez le filament jusqu’à l’extrudeur, celui-ci le charge jusqu’à la tête d’impression, lance la chauffe et ensuite extrude de façon à le faire couler par la buse. A la fin de l’opération vous avez la possibilité de réitérer l’extrusion jusqu’à ce que la bonne couleur arrive si ce n’était pas celle-ci que vous avez utilisé avant. Le principe est vraiment bien fait et ça fonctionne parfaitement. Pour retirer le filament il suffira de passer par le sous-menu et lui dire de l’expulser.

Sur la Prusa nous avons un capteur d’auto-nivellement, celui-ci s’active avant chaque impression pour corriger les éventuels défauts de planéité du plateau chauffant. En effet celui-ci étant fixe il n’y a pas de molettes de réglage aux quatre coins.

Avant chaque début d’impression le plateau va chauffer autour de 60°c et la buse à 170°c, le capteur va se positionner en bas à droite et commencer à palper les 16 points de façon très rapide.

Une fois terminé elle enregistre les informations et lance la chauffe plateau et buse à la température programmée dans le fichier gcode. L’!impression commencera par une ligne de purge en bas du plateau et c’est parti pour le fichier.

On a toujours la possibilité de régler le z-offset (c’est à dire la distance buse plateau) pendant l’impression au cas où votre offset serait mal réglé à la base.

Pour retirer les impressions du plateau rien de plus simple : vous retirez la feuille PEI magnétique et vous la courbez légèrement pour faire sauter l’impression. Personnellement je nettoie mon plateau avec des petites lingettes imbibées d’alcool isopropylique 70° que l’on trouve par pack de 100 ici : https://amzn.to/3cjdYty ou en bouteille ici pour le 99% : https://amzn.to/39pWcmL .

Petit détail bien sympathique : c’est l’affichage à l’écran de la pièce que l’on va imprimer lorsqu’on la sélectionne (issue de PrusaSlicer). ça permet de bien l’identifier et c’est vraiment pratique visuellement car il y a bien sûr sa forme finale, le temps d’impression et le poids, mètres et type de filament utilisé.

Vous pouvez aussi visualiser quand le plateau ou la buse est en chauffe ou refroidit. En effet la température est alors affichée en rouge quand ça chauffe et en bleu quand ça refroidit.

Tests d’impressions

Je vais lister une bonne partie des impressions que j’ai pu faire avec la Mini Prusa. Ces impressions ont été faites durant les derniers mois du coup je n’ai pas forcément les liens de chaque STL utilisé mais je vais essayer au maximum de vous mettre ça. J’imprime en général à 50-60mm/s avec 3 parois et autour de 1mm pour les couches dessus/dessous.

Le buste de Gandalf, réalisé en 0.20 niveau hauteur de couches avec le superbe filament Eryone Ultra Silk Dark Gold. Le fichier STL est disponible sur Cults : https://cults3d.com/en/3d-model/art/gandalf-bust

Mon fils est un grand fan de chats, je lui avait fait deux petits compagnons pour son anniversaire. Hauteur de couche 0.15 avec le filament SUNLU Pla+ blanc. Disponible sur Thingiverse : https://www.thingiverse.com/thing:4247881

Un nouveau buste de Captain America avec le même filament que celui utilisé pour Gandalf (Eryone Ultra Silk Dark Gold). Hauteur de couche 0.10, fichier STL disponible gratuitement sur Cults : https://cults3d.com/fr/mod%C3%A8le-3d/art/captain-america-bust-fan-art

Un remix du célèbre 3D Phil de MatterHackers disponible aussi gratuitement sur https://de3dprintman.nl/product/3d-phil-o-ween-matterhackers-mascot/
Impression en 0.10 avec le filament Giantarm Silk Pink

Le buste mi-femme/mi-violoncelle avec le Silk Or de chez Eryone, 0.20 de hauteur de couche.

The Mandalorian ! J’avais fait ce modèle sur mon test de la Creality CR-10S Pro V2 en format 30cm et auparavant je m’étais essayé sur un modèle plus petit sur ma Prusa Mini. Ce modèle ne nécessite pas de supports et a été réalisé avec le filament Eryone Ultra Silk Dark Gold en 0.15. Le STL est libre de téléchargement sur Thingiverse : https://www.thingiverse.com/thing:4640238. Sur cette impression ma courroie Y commençait a montrer des signes de faiblesse et je l’ai retendue ensuite. On peut voir du coup que la buse n’est pas précise sur les objets fins car il y a un peu trop de relâchement.

Ayant aussi reçu la Prusa MK3S (clone Fysetc) j’ai imprimé le support bobine sur sa petite soeur. Filament Eryone Glitter/Sparkly black imprimé en 0.20 et 100% de remplissage. Pas mal de stringing dû à une température trop élevée. Je suis ensuite redescendu à 190° avec ce filament et ça a réglé mon problème.

Petit print amusant : un tube de dentifrice en train de pousser pour faire sortir le dentifrice. Filament eSun bleu clair, Eryone Sparkly black et Geeetech blanc. 0.20 et 0.12 pour les petites pièces. Fichier: https://cults3d.com/fr/mod%C3%A8le-3d/divers/toothpaste

Petite boite de rangement pour AirPods à l’effigie d’un des personnages du jeu vidéo très à la mode Among Us. En 0.20 avec le filament eSun réactif aux UV (rouge quand il est au soleil ou sous UV). Fichier gratuit ici : https://cults3d.com/fr/mod%C3%A8le-3d/jeu/among-us-case-for-airpods

Ma petite voisine m’a demandé de lui faire un dauphin pour un exposé à son école. Hauteur de couche 0.1 avec supports et le filament eSun bleu. J’ai volontairement choisi une hauteur de couche très mince pour avoir le moins possible de marque des hauteurs de couches sur le dessus du dauphin. Fichier : https://www.thingiverse.com/thing:32216

Le Coeur vendéen modernisé par la French Tech Vendée et disponible ici : https://www.thingiverse.com/thing:1833457

Réalisé en 0.20 filament eSun Red fire engine.

Pour Noël c’était aussi de la déco à imprimer : ici un Minion dans la botte avec le filament Silk Or de chez Eryone . Pas de support, fichier gratuit sur Cults : https://cults3d.com/fr/mod%C3%A8le-3d/art/minion-boot-christmas-easy-print-no-support

Même filament pour le Chiby C3-PO (je mettrais le lien si je le retrouve)

Et idem pour Boba Fat en 0.1 disponible ici : https://www.cgtrader.com/3d-print-models/miniatures/sci-fi/boba-fat

En print utile j’ai aussi fait un petit outil sympa pour conserver et servir le café depuis un paquet. Hauteur de couche 0.15, c’est fourni par la société Miele via leur projet 3D4U : https://www.thingiverse.com/thing:4239135

J’ai aussi ré-imprimé mon support AiO Evo v2 pour ma Ender 3 Pro. 0.15 100% de remplissage.

Réparation d’un vieux mixeur Moulinex des années 80 dont le pignon était coupé en deux. Celui-ci a été imprimé en 0.10, 100% de remplissage et à 10mm/s car il fallait une finesse au vu de la précision de la pièce.

J’ai aussi imprimé un support de papier toilette Space Invader de vieux gamer/geek avec un filament Sunlu Noctilucent (phosphorescent) Imprimé en 0.2 car pas besoin de précision. La partie en noir a été imprimée sur la Ender 5 Plus que j’ai reçu (dont je ferais aussi un test sur le blog). https://www.youmagine.com/designs/space-invader-toilet-paper-holder

Le petit Bomberman, imprimé avec supports (idem si je retrouve le lien je l’ajouterais)

Et en vrac quelques impressions diverses.

J’ai eu une petite surprise un matin en récupérant une impression bien ratée. La courroie de mon axe Y commençait à se faire la malle. Je l’ai remise dans son axe et j’ai mis au bout un petit collier bien serré pour éviter quelle glisse dans la pièce. Ensuite il suffit de resserrer les deux vis BTR en façade pour retendre l’ensemble.

Mon verdict

J’aime beaucoup ce look et le faible encombrement de l’imprimante. Du coup je l’ai installé juste à côté de moi au niveau de mon bureau. ça fait désormais plusieurs mois que je m’en sers et j’ai vraiment attendu de faire beaucoup d’impressions avec pour vous faire cette review. On a toujours des doutes quand on parle d’un clone, en effet on se dit que ça sera forcément moins bien qu’une original et qu’a 50% du prix il ne faut pas rêver. Et bien je vais vous laisser juger des résultats et même si il y a quelques légers points et axes d’améliorations on est vraiment sur quelque chose de qualitatif au final.

Pour faire simple c’est l’imprimante dont je me sers le plus pour mes besoins personnels quand je n’ai pas besoin d’une grosse surface d’impression. Elle est silencieuse, simple à utiliser, précise et peu encombrante.

Les plus +

  • La qualité générale d’impression
  • Drivers TMC2209 (silencieux) avec une carte 32bits et des ventilateurs silencieux eux aussi
  • L’écran couleur
  • Capteur de fin de filament (que j’ai désactivé car je ne l’utilise pas)
  • Système ABL pour la mise à niveau automatique du bed avant l’impression.
  • Firmware original Prusa tout simplement au top
  • La conception de Prusa (Merci Josef)
  • Plateau magnétique de type PEI
  • Son prix !

Les moins –

  • Qualité de certaines pièces au montage car il faut trouver quelque chose à dire

Conclusion

Cette petite imprimante est proposé aux alentours de 200€ livrée d’Europe. L’original en kit est à 379€ et 419€ pré-montée en 3 parties.

Je connais la question que vous vous posez : faut il privilégier l’original ou le clone ? Pour être tout à fait honnête le clone fonctionne vraiment très bien et je n’ai pas testé l’originale. Mais au vu du travail effectué par Prusa si vous avez le budget n’hésitez pas et prenez l’officielle (https://shop.prusa3d.com/fr/imprimantes/994-original-prusa-mini.html) pour avoir le support de la marque et des pièces de qualité supérieures.
Si c’est pour avoir une imprimante de plus et que vous êtes bricoleur et pas spécialement débutant vous pouvez faire l’économie en commandant le clone Fysetc.

Comme tous les tests proposés ici je ne suis pas sponsorisé par la marque et je peux donc dire ce que je pense réellement pendant mes review

Alors oui j’adore cette petite imprimante et je le dis bien fort : c’est un kiff. J’en ai eu beaucoup à tester (autour de 25 modèles/marques différentes) et c’est la seule dont je n’ai pas envie de me séparer tellement je la trouve pratique dans son utilisation et par sa taille compacte. En effet imprimer en 18x18x18cm au final c’est souvent suffisant et quand j’ai besoin de plus gros j’ai d’autres imprimantes à côté qui font très bien le job comme par exemple la Creality CR-10S Pro V2 ou mes Sovol SV01 et SV02. Je me pose même la question d’en prendre une autre comme par exemple la Prusa Mini+ 18x25x18cm 😉

Si vous avez aimé mon article n’hésitez pas à commander via les liens affiliés disponibles sur cette page. C’est aussi grâce à vous que je peux rester indépendant sur les tests et ne pas privilégier une marque parce qu’elle m’a envoyé son modèle gratuitement.

*(meilleurs tarifs trouvés sur le web)

Vous trouverez cette imprimante en promotion (ainsi que les autres) dans cet article dédiée mis à jour régulièrement : Liste des imprimantes 3D en promotion et au meilleur prix, livraison gratuite Europe sans frais de douanes

Dites nous ce que vous en pensez
6J'aime4J'adore1Haha0Wow0Bof

0 Commentaire

Laisser un commentaire