Test de l’imprimante 3D Creality Ender 3 v2

Voici le test/review de la tant attendue mise à jour de la Ender 3. Alors comment est elle cette version 2 ? Digne descendante de la v1 ou simple évolution marketing ? Vous trouverez sur le Blog3D mon test en français complet de cette imprimante qui est une amélioration de la Ender 3 Pro.

Caractéristiques techniques :

  • Taille d’impression : 220x220x250mm
  • Taille de la machine : 475x470x620mm
  • Poids de la machine : 7,8 kg
  • Châssis aluminium, rails V-slot en X,Y et Z
  • Électronique embarqué dans le châssis
  • Épaisseur de couche : 0.1-0.4mm
  • Vitesse d’impression : conseillée 60mm / s
  • Température de la buse : 180 ~ 260°c
  • Température max du plateau : ~ 100°c
  • Diamètre de la buse : 0.4mm
  • Système d’exploitation : Mac / Windows7 / Windows10 / XP
  • Format de support : STL, OBJ, G-Code
  • Diamètre habituel 1.75mm pour le filament
  • La carte mère est la nouvelle Creality (32bits).
  • Les drivers sont des TMC2208 (silencieux)
  • Plateau de type Ultrabase

Le déballage

Le carton est comme toujours bien solide pour protéger les différents éléments de l’imprimante. On retrouve les mousses habituelles formées pour maintenir parfaitement la base et le cadre et recevoir les composants et outils.

On retrouve donc la base enfermant les composants électronique comme la carte mère et l’alimentation, le portique avec l’extrudeur et la tête d’impression, un petit carton avec quelques éléments et outils ainsi qu’un échantillon de PLA.

La Creality Ender-3 v2 est livrée avec le kit habituel : pince coupante, spatule, colliers de serrage, clés Alen, débouche buse, câble USB, carte MicroSD et son adaptateur USB, ainsi que des pièces de rechange comme une buse et des pneufits.

L’échantillon de PLA est extrêmement petit donc n’espérez pas vous lancer dans une impression gourmande en filament sous peine de devoir faire l’appoint ou pire : la stopper.

Le montage

Une notice est livrée avec l’imprimante, pour les débutants cela peut-être pratique de s’y référer. Pour les habitués, rien de bien compliqué c’est un montage classique.

On va commencer en montant les deux rails sur lesquels on viendra fixer le moteur du Z, l’axe X équipé de la tête d’impression et de l’extrudeur ainsi que la barre du haut pour rigidifier l’ensemble.

Concernant l’axe X, pensez à bien mettre le tendeur de courroie dans sa position la moins tendue afin de pouvoir correctement la retendre ensuite lorsque tout sera monté.

Le montage est identique à celui de la Ender 3 première génération du coup je passe vite fait dessus car c’est assez simple même pour les débutants.

On retrouve des petits plus par rapport à la V1 mais qui sont des modifications effectuées par la communauté et imprimables sur les autres modèles :

Il y a aussi d’autres petits plus qu’il aurait été bien d’intégrer tout de suite comme par exemple les ressorts à forte compression (les fameux « ressorts jaunes ») et un extrudeur aluminium (même si celui-ci est un poil mieux que la première version).

Réglages

Avant la mise en route, il est bien de vérifier que chaque écrou est correctement serré et qu’il n’y a pas de jeu sur le chariot de la tête d’impression et au niveau du plateau. En effet, sur ces deux éléments il y a des écrous excentriques qui permettent, une fois serrés, de venir faire coller les roues aux rails v-slot.

Le réglage du plateau est une catastrophe pour ma part. Les ressorts sont vraiment trop mous et le réglage avec la cale du fin de course en Z me donne du fil à retordre. J’en profite donc pour anticiper une ou deux upgrades.

Mise en place des ressorts jaunes et du magnet_MK10 v2 de chez hotends.fr dont j’ai fait le test ici. Les ressorts s’installent en lieu et place de ceux d’origine. Il faut retirer l’ultrabase, dévisser les molettes et les vis du plateau pour les installer.

Comme par magie le réglage du plateau est beaucoup plus fin et plus simple ! Associé au magnet_mk10 v2 là voilà prête à s’élancer sur ses premières impressions. (je n’ai pas refait le niveau du plateau depuis l’installation et j’ai largement dépassé les 100h)

Voilà pour la partie matérielle. Concernant la partie logiciel, je suis en version 1.0.1 qui est la dernière sur le site de creality (Marlin 2.0.x)

Pour le Slicer, je suis en train d’abandonner doucement Cura pour Ideamaker et toutes les impressions que je ferai sur la Ender 3 v2 pour ma review seront donc tranchées via ce logiciel de Raise3D.

Concernant donc mon profil j’uploaderais celui-ci sur le service de fichier d’Ideamaker et je vous donnerai le lien.

EDIT : en cours de validation chez Raise3D et bientôt disponible ici -> https://www.ideamaker.io/detail.html?id=1421

Tests d’impressions

Test 1 : Le petit cochon

J’ai fait l’impression de test qui était sur la carte SD. Il s’agit d’un cochon porte bonheur.

4 heures et 17 minutes plus tard le résultat de l’impression est plutôt bon même si la partie haute a laissé des traces. Mes courroies sont bien tendues et je n’ai pas relevé de point dur sur mon axe Z. J’ai utilisé le très bon filament PLA+ eSun Fire Engine Red qui offre un rendu légèrement brillant et une teinte rouge magnifique.

Test 2 : Le requin pliable

Deuxième impression avec le filament eSun PLA+ bleu. Il s’agit du requin de chez fab365.net disponible ici : https://fab365.net/items/146

Impression en 0.12, 50mm/s, 2 parois (0.8) et un remplissage de 10% pour un peu plus de 6h. Le résultat est vraiment très bon, pas de soucis pour clipser le modèle qui s’imprime en une seule fois.

Test 3 : Support de casque

J’ai fait un petit support de casque avec le PLA Silk vert de chez Giantarm. C’était pour offrir à un petit voisin. Il est disponible sur Thingiverse ici : https://www.thingiverse.com/thing:2831920

Impression en 0.2, 50mm/s, 2 parois (0.8) et un remplissage de 10% pour une durée de 9h

Test 4 : Tortue articulée

Place à une petite tortue articulée disponible sur Myminifactory pour 0,58€ ici : https://www.myminifactory.com/fr/object/3d-print-cute-flexi-print-in-place-turtle-129407. Filament eSun PLA+ peak green .

Impression en 0.2, 50mm/s, 2 parois (0.8) et un remplissage de 10% pour une durée de 12h42. J’avais oublié de retirer le radeau mais celui-ci est partie relativement facilement à l’aide d’une lame de cutter. Le résultat est vraiment excellent, les couches ne sont quasiment pas visibles.

Test 5 : T-rex à monter

On reste dans la série animaux avec un t-rex de chez 3Dkitbash disponible ici : https://3dkitbash.com/products/boon-the-tiny-t-rex

Filament eSun PLA+ silver en 0.12 (à cause des très petites pièces) avec les même paramètres d’impression que les autres pour 13h40.

Tout s’emboite bien et il est parfaitement articulé.

Test 6 : Portrait de loup

Pour l’impression suivante, je suis parti sur une tête de loup décorée que j’ai beaucoup aimé au niveau du design. J’ai utilisé le filament Eryone Ultra SILK Gold et le rendu est très sympa.

Impression en 0.2, 50mm/s, 2 parois (0.8) et un remplissage de 10% pour une durée de 16h33. Les détails ressortent bien malgré une hauteur de couche de 0.2. Je n’ai pas mis de support et à part un très léger défaut sur les deux canines (derrière donc invisible) je suis très satisfait de ce print.

Test 7 : Robot pliable et articulé

Deuxième impression de chez fab365.net : Blender ! J’adore ce personnage et les fichiers de fab365.net sont toujours d’excellente qualité. Il s’imprime à plat et est disponible ici : https://fab365.net/items/122

Idem : Impression en 0.2, 50mm/s, 2 parois (0.8) et à 150% au niveau de l’échelle. Remplissage de 10% pour une durée de 13h49. Comme tout à l’heure il se clipse parfaitement et est fonctionnel sans limer quoi que ce soit.

Test 8 : Support de bobine à roulements

Allez un petit print pratique. J’ai remarqué que certaines bobines avaient tendance à légèrement accrocher sur le support. Du coup j’en profite pour faire un support sur roulement pour que ça se déroule plus facilement sans pour autant que ça ne tourne trop vite. Les roulements de type 608ZZ sont parfait dans ce cas précis.

Disponible sur thingiverse ici : https://www.thingiverse.com/thing:3646853, il y a d’autres modèle, j’ai choisi celui-ci pour éviter les supports.

Impression en 0.12, 50mm/s, remplissage à 100% pour plus de solidité. Filament Geeetech PLA noir qui me donne toujours de bons résultats.

Test 9 : Déco pour printeurs 😉

Avant dernière impression de ce test, je suis tombé dessus en suivant le compte instagram de Myminifactory (vous pouvez d’ailleurs suivre le mien @WILLIZB4CK ). Il est dispo sur le compte de MakeAnything : https://www.myminifactory.com/fr/users/MakeAnything.

Je trouve ça sympa en décoration surtout pour quelqu’un qui fait de l’impression 3D. J’ai utilisé le PLA Geeetech noir et le blanc ainsi que le Eryone Ultra Silk or. Le vase a été imprimé sur la Ender 5 Pro pour faire ça en parallèle (même profil Ideamaker).

Impression en 0.2, 50mm/s, 2 parois (0.8) et un remplissage de 10%. La totalité a du me prendre à peine 30 heures. Comme les autres impressions, le résultat est vraiment impeccable. Décidément cette petite Ender 3 v2 fait le job et le fait bien.

Test 10 : Pac-Man

Place à la dernière présentation d’une de mes impressions. Cela faisait un moment que je voulais le faire mais par manque d’inspiration je l’avais un peu oublié. Il s’agit d’une représentation d’un célèbre jeu vidéo des années 80 : Pac-Man ! (Sortie le 22 mai 1980 au Japon). Vous pouvez d’ailleurs y jouer sur le Doodle de Google.

Il est disponible sur Thingiverse ici : https://www.thingiverse.com/thing:2805680 . Il y a plusieurs fichiers à télécharger dans le descriptif. Si vous voulez faire de la multi couleur par exemple ou choisir un modèle de fantôme particulier.

Pour cette impression j’ai utilisé 3 imprimantes : La Ender 3 v2 en grande partie pour les fantômes, les boules, les petits supports et le Pac-Man. La Ender 5 Pro m’a aidé pour quelques fantômes de test (il y a deux modèles disponibles) et la Sovol SV02 pour le labyrinthe afin de le faire en une seule partie vu sa taille.

Les filaments utilisés : Eryone Sparkly blue pour les fantômes que Pac-Man a croqué. le eSun PLA+ pour Pac-Man, les autres fantômes et le bleu du labyrinthe, le Sovol3D noir pour le fond du labyrinthe et les ergos qui maintiennent les boules blanches.

Impression en 0.2 pour les grosses parties et 0.12 pour le reste. Je n’ai pas vraiment calculé le temps global mais on ne doit pas être loin des 40 heures.

Mon verdict

Bon comme vous l’aurez vu et compris : cette petite Ender 3 v2 tient toutes ses promesses. Elle ne m’a pas déçu sur aucun des prints que j’ai pu lui donner. J’en ai bien sûr fait d’autres mais je ne vais pas grossir cet article qui est déjà bien fourni.

Les plus +

  • La qualité d’impression
  • Drivers TMC2208 (silencieux) via la carte Creality 32bits
  • Plateau de type Ultrabase : excellente adhérence
  • Électronique embarquée dans la base et alimentation MeanWell
  • Des petits détails de base : tendeurs de courroies, molette pour l’extrudeur, tiroir de rangement des outils
  • Amélioration de l’extrudeur plastique en mettant un insert pour éviter que le filament ne viennent couper rapidement celui-ci
  • L’écran est plutôt sympa même si il n’est pas tactile

Les moins –

  • Ressorts classiques à vite changer
  • Le bruit des ventilateurs (hotend et alimentation)
  • Écran propriétaire qui nécessitera aussi des mises à jour

Conclusion

Je vais répondre à la question du début : Faut il préférer la V2 à une Pro qui est moins chère ?

Pour différents petits détails je vous dirais oui MAIS : que si vous avez une trentaine d’euros à mettre en plus pour une imprimante 3D.

Car en effet elle est livrée avec une carte mère silencieuse 32bits, une ultrabase et les petits détails déjà installés comme les tendeurs de courroies, le tiroir, la molette d’extrudeur qui sont quand même intéressants. Alors oui sur une V1 on peut ajouter une carte mère silencieuse pour une trentaine d’euros, imprimer un tiroir, des tendeurs, une molette, acheter une ultrabase à 20€ mais on arrive vite au prix de la V2 qui a tout ça d’origine et sans être obligé de démonter.

Pour ceux qui ont un budget serré autour de 150€ privilégiez une Ender 3 classique. La qualité d’impression est aussi très bonne dans l’ensemble. A titre personnel j’ai eu la V1, j’ai la V1 Pro, et la V2 m’a vraiment étonné. Alors oui j’ai mis des ressorts jaunes et un magnet_MK10 tout de suite mais c’est un plus pour l’impression et pas forcément pour la qualité. Je n’ai rien à redire sur l’ensemble de mes tests, tout est bien passé et je n’ai rien raté.

On la trouve aux alentours de 195€* et 170€* pour la Pro contre 140€* pour la classique. 55€ de différence entre la classique et la v2 et 25€ entre la Pro et la V2. Si vous voulez une Pro je vous conseille la V2, si c’est une histoire de budget clairement privilégiez la V1 classique. Dans tous les cas, la communauté est énorme autour de cette imprimante et nous avons aussi un gros groupe facebook d’environ 13.000 membres à l’heure où j’écris ses lignes.

*(meilleurs tarifs trouvés sur le web)

Si vous avez aimé mon article n’hésitez pas à commander via les liens affiliés disponible sur cette page.

Et retrouvez les imprimantes creality au meilleur prix ici : https://www.leblog3d.fr/les-imprimantes-3d-creality-au-meilleur-prix/

Dites nous ce que vous en pensez
13J'aime28J'adore0Haha2Wow0Bof

8 Comments

  • Trackback: Test de l'imprimante 3D Creality CR-6SE - Vraie alternative à l'Ender 3 v2 ?
  • Trackback: La Ender 3 v2 à prix canon : 194,60€ - Le Blog 3D | Imprimantes 3D | Bons plans | Tests matériels
  • Luc
    Posted 12 septembre 2020 10:43 0Likes

    Tout d’abord un grand merci pour ce test, je me permets juste de faire une petite remarque concernant vos tests de manière global.

    Est-ce qu’il serait possible d’être un peu plus critique à propos des différentes imprimantes 3D ? Et du matériel utilisé sur celle-ci de base ?
    Je trouve très bien d’indiquer directement les upgrade à faire pour obtenir une meilleure qualité dès le départ.

    J’ai lu plusieurs de vos tests mais il est extrêmement difficile de se faire une idée car lorsqu’on arrive à la fin de vos test, elles sont toutes bien et font toutes des impressions magnifiques. Je ne sais pas si ce sont des articles sponsorisés car elle a peut-être été envoyé gratuitement mais il faudrait aller un poil plus loin. Je n’ai encore jamais eu d’imprimante 3D mais peut-être sortir plus de points faibles, ce qui va lâcher rapidement, ce qu’il faudra régulièrement ajuster, ce qu’il faudra changer après peu d’heures d’utilisation car je pense que vous avez assez d’expérience pour connaître la maintenance nécessaire sur ces imprimantes et pouvoir donner un avis un peu plus précis sur chacun de ces modèles.
    J’ai lu pour la V2 que l’extruder n’était pas top et certains le changent directement par un Bond quelque chose pour avoir le double entraînement, vous modifiez l’arrivée du PTFE par un aimant mais ne serait-ce pas mieux de modifier l’emplacement de la bobine afin qu’elle soit plutôt vers le haut pour éviter ces soucis, que dire du nozzle de bonne qualité ou ne supportera pas les filaments abrasifs,… 🙂

    En exemple, les deux modèles Creality Ender 5 Pro VS Creality Ender 3 V2. Ils sont totalement différent d’un point de vue impression mais au niveau résultat, ils semblent être équivalent. Je n’y connais rien du tout mais j’ai quand même une légère impression que la Ender 5 Pro semble beaucoup plus stable au niveau des impressions avec le temps comme la tête ne bouge finalement que sur deux axes. Il y aura très probablement beaucoup moins de maintenance à faire sur l’Ender 5 non ?

    Autre petite chose la carte 8 vs 32 bits, je lis souvent que les cartes 32 bits sont mieux que les 8 bits mais pas trop de remarque concernant ce sujet.
    Et une dernière remarque pour les tests comme vous en faites énormement, serait-ce possible de faire tout de sorte d’impression avec différents filements et donner le résultat pour chaque imprimante ? (flexible, pla, abs, hips, pteg, tpu, nylon, …)

    Selon le type de tête qui sont en direct (ou pas ?) ainsi que le plateau chauffant + son homogénéité, il y a des différences pour certains types de matériaux. Si vous voulez encore aller plus loin acquérir une caméra thermique type « Seek » qui se branche sur un smartphone et permet de voir l’homogénéité de la plaque chauffante s’est assez cher encore mais cela peut-être un must pour votre site 🙂
    Après peut-être que c’est parce que j’y connais rien et qu’une personne expérimentée peut voir directement la différence entre chaque modèle.
    Désolé si c’est le cas !

    Pour moi choix, je vais prendre finalement une Prusa MK2S d’occasion pour finir qui semble être une valeur assez sûr et cela me permettra de me faire la main tout en me permettant de mieux choisir la prochaine 🙂
    La qualité semble bonne juste le plateau qui ne se retire pas et on risque de l’endommager avec le temps en retirant les impressions collées.

    • Will
      Posted 16 septembre 2020 18:33 0Likes

      Merci pour vos remarques pertinentes. Je vais en prendre note pour les futurs tests. Concernant la partie critique je pense être assez honnête sur chacun des tests. J’ai l’avantage de ne pas avoir de tests sponsorisés par les marques mais plutôt par les revendeurs ce qui me permet de dire ce que je pense réellement de chaque imprimante. Par exemple la Two Trees Bluer et la Anet ET4 n’était pas à la hauteur, la Magic souffre de quelques défauts mais imprime avec une bonne qualité. Il est assez difficile de rester objectif car je compare l’imprimante suivant son prix de vente et donc une imprimante comme la Ender 3 VS une ET4 et bien même si il y a beaucoup de différences notables au niveau « options » c’est plutôt la Ender 3 que je conseillerais. Pour la caméra thermique je vais y réflechir, concernant les différents type de filaments pourquoi pas mais toutes les imprimantes ne sont pas fait pour tout imprimer.

      • Luc
        Posted 19 septembre 2020 10:08 0Likes

        Ah oui, vous êtes honnête dans vos tests mais c’est juste que je ne savais pas si vous n’osiez peut-être pas trop critiquer mais c’est top si vous êtes 100% libre ! Je n’avais effectivement pas lu ces deux tests mais oui vous n’y allez pas par quatre chemins 🙂

        Je donne mon point de vue en tant que lecteur alors le prix est important mais des fois, il est aussi bien de savoir si on peut avoir beaucoup mieux sur la durabilité/fiabilité pour quelques € en plus car des fois le meilleur marché est encore trop cher par rapport aux dépenses/temps de maintenance à faire pour tenir cette qualité 🙂
        Pour la caméra thermique, je vous ferez quelques photos d’ici la semaine prochaine comme ça vous pourrez vous faire une idée si utile ou pas pour vos tests car cela a un coût quand même.
        Pour les filaments, il me semble avoir lu d’autres tests ou certaines imprimantes ont beaucoup de mal pour du flex/abrasif ou filament nécessitant des températures plus élevées. Je me mets aussi du côté du lecteur car cela permet de trouver l’imprimante que l’on cherche en fonction de ces besoins et du prix après cela prend plus de temps de votre côté aussi.

        Merci pour votre site et vos tests s’est vraiment sympa de nous consacrer votre temps !

        • Will
          Posted 24 septembre 2020 08:23 0Likes

          Pour du flex en effet certaines imprimantes peuvent avoir du mal car souvent le direct drive est la meilleure solution pour imprimer du filament flexible. Je dis bien meilleure car cependant avec certains ajustement il est possible de le faire en bowden. Pour les filaments nécessitants des températures très élevés c’est le tube PTFE basique qui a du mal à suivre, il faut le remplacer par du Capricorn par exemple ou de nouveau etre en direct drive sans PTFE. Il y a aussi les contraintes autres comme les courants d’air, etc. C’est très vaste au final.

          • Luc
            Posted 24 septembre 2020 13:12 0Likes

            Merci pour les infos !
            J’avais lu qu’il pouvait y avoir des soucis mais je comprends mieux maintenant pourquoi c’est si compliqué le flex 🙂

            J’ai vu passé plusieurs fois la marque Capricorn mais leur tubes ont quoi de spécial ?
            Qu’est-ce qui change entre du PTFE standard et le leur ? Ils rajoutent quelque chose sur la surface pour réduire la friction ?

            Sinon, j’ai trouvé une superbe vis à imprimer pour vos tests si cela vous intéresse car c’est assez rapide 10/15min :
            https://www.prusaprinters.org/prints/15916-prusa-i3-mk2s-80mm-psu-fan-mount-2-options/files
            Fichier : fan_shroud_grill_p
            eg-thumbnut.stl

            C’est un bon test pour l’extruder ça fait un gruyère si le flux n’est pas constant. La vitesse semble ok même si je l’ai réduis de 25%. Par contre, il m’a fallu rajouter deux couches en dessous de la pièce sinon elle tombait systématiquement arrivé à une certaine hauteur peut-être un bon test pour le bed 🙂

          • Will
            Posted 25 septembre 2020 15:27 0Likes

            Pour le capricorn en effet il est plus fin et à une meilleure friction. Merci pour le lien je testerais pour mettre sur ma MK3s.

Laisser un commentaire