Test de l’imprimante Creality Ender 3 Max

J’ai reçu cette imprimante il y a environ 1 mois. Avant de vous la proposer en test j’ai fais le tour de celle-ci et adapté un profil d’impression que j’ai mis à l’épreuve sur différentes impressions. Voici les résultats et mon avis sur ce modèle qui vient enrichir la gamme déjà bien large de Creality.

Caractéristiques techniques :

  • Taille d’impression : 300x300x340mm
  • Taille de la machine : 513x563x590mm
  • Poids de la machine : 9,5Kg
  • Châssis aluminium
  • Épaisseur de couche : 0.1-0.4mm
  • Vitesse d’impression : Max 180mm/s (30-60mm/s recommandé)
  • Température de la buse : 180 ~ 250°c
  • Température max du plateau : <110°c
  • Diamètre de la buse : 0.4mm
  • Système d’exploitation : Mac / Windows7 / Windows10
  • Format de support : STL, OBJ, G-Code
  • Diamètre habituel de 1.75mm pour le filament
  • Carte mère Creality 4.2.2 32bits
  • Drivers TMC2208 (silencieux)
  • Plateau de type Ultrabase
  • Simple moteur en Z
  • Alimentation externe 230v/24v de 350w
  • récupération de l’impression après coupure de courant
  • Temps de chauffe buse (25 à 200℃):~2min
  • Temps de chauffe plateau (25 à 60℃):~3min

Le déballage/montage

Comme chaque imprimante 3D celle-ci ne déroge pas à la règle et arrive parfaitement protégée dans son gros carton rempli de mousse thermoformée pour épouser les lignes des éléments disposés dedans.

Le kit d’outils fourni est lui aussi habituel : clés Alen, clés plates, débouche buse, microSD et son adaptateur USB, les vis, pince coupante et la spatule (qui d’ailleurs est de piètre qualité au niveau du manche) puis le manuel pour les instructions de montage.

Le montage est très simple : 4 vis pour monter le portique et celui-ci vient serrer l’imprimante de gauche à droite. Il faudra bien vérifier que l’on est d’équerre (90°) pendant le montage du portique.

Le connecteur de l’alimentation se situe sous l’imprimante et celle-ci est maintenue sur le v-slot du portique via 2 vis.

Le portique arrive complètement monté et le tube PTFE déjà raccordé à l’extrudeur. On peut remarquer le détecteur de fin de filament qui est bien en face du trou ce qui facilitera l’entrée du fil. La tête est à double ventilateurs pour le refroidissement optimal en sortie de buse.

L’imprimante que j’ai reçue est sous le Firmware Creality (basé sur Marlin) en version 1.0.1.6 du 28 octobre 2020. La carte mère est la version 4.2.2 32bits silencieuse avec les drivers TMC2208.

Silencieuse est un bien grand mot car le bruit horrible des ventilateurs fait perdre tout l’attrait de cette carte mère.

Réglages

Le capteur de fin de course en Z est fixe comme vous pouvez le voir sur la première photo. Sur la deuxième photo ressorts compressés on est très loin du plateau. La dernière photo montre le ressort entièrement relâché et on est encore bien trop loin de la buse pour faire un nivellement correct du plateau. En effet les roulettes sont trop dévissées et avec les vibrations lors d’une impression elles risquent de tomber.

J’ai fait une petite recherche sur Thingiverse et j’ai trouvé un capteur modifié qui est disponible gratuitement ici : https://www.thingiverse.com/thing:4710425

Aussitôt trouvé, aussitôt imprimé !

On remarque tout de suite que c’est déjà bien mieux.

Deuxième point à régler c’est la barre du X qui a du jeu. Je resserre donc l’écrou excentrique pour bien plaquer les roues contre le montant et je fait monter l’axe Z puis je lance l’auto-home.

Je remarque tout de suite que ça force vers le bas et que la partie droite bloque ma barre. Je fais différents tests avec mon écrou excentrique mais rien n’y fait. Voici la vidéo et vous allez voir le côté droit bloquer à la descente tout en bas.

En mesurant l’écart haut et bas du portique Z j’ai remarqué qu’on avait 2mm d’écart entre les deux. 32cm en haut et 31.8cm en bas. Pour pallier à ça j’ai mis des petites cales afin de récupérer 32cm en haut et en bas.

Problème réglé !

Le support de bobine fournit est comme celui de la CR-6se que j’ai pu tester ici, par manque de place sur le côté j’ai installé un support tout en haut. Vu la hauteur cela peut poser problème suivant le filament, en effet j’ai eu un léger rognage avec une bobine.

Pour la partie réglage de l’extrudeur et du flow je ne fais pas parti des aficionados de ce type de réglages lorsque l’imprimante fonctionne bien par elle même. Je ne fais pas de pièces techniques nécessitant une précision au micron sur des imprimantes grand public. Pour les puristes vous connaissez déjà la technique de calibrage, pour les autres je vous invite à allez jeter un œil sur cette vidéo par exemple :

Le trancheur (Slicer)

Pour le Slicer, j’utilise IDEAMAKER et j’ai créé un profil que j’ai mis à disposition sur ideamaker.io pour cette imprimante. Vous pourrez juger de la qualité de celui-ci avec les photos des diverses impressions ci-dessous.

Voici le lien direct (en cours de validation par raise) : https://www.ideamaker.io/detail.html?id=1699

Tests d’impressions

J’ai effectué plusieurs impressions avec la Ender 3 Max dont voici les résultats.

Voici 4 impressions réalisées avec le filament Eryone Glitter black et le tout nouveau PLA Mat. Couches de 0.12 pour éviter les escaliers sur les surfaces arrondies des faces avants. Les fichiers sont disponibles sur le Patreon de Hex3D que vous retrouverez ici : https://www.patreon.com/Geoffro. Les impressions ont nécessités entre 14 et 22h (3 parois et 20% de remplissage.

J’ai refait le petit morse qui est disponible gratuitement ici : https://cults3d.com/fr/mod%C3%A8le-3d/gadget/flexi-prin-in-place-walrus. C’était la première impression avec le filament Eryone Mat Blue.

Deuxième impression avec le même filament, 0.12 pour éviter les supports. Le petit cœur c’est tout simplement la jupe 😉

Retour en enfance (bon pas pour les enfants quand même) avec le gardien de la Crypte de la série nocturne Les contes de la Crypte. Impression en 0.12 avec le filament Eryone Ultra Silk Dark Gold.

L’anneau de Sauron du seigneur des anneaux. Je l’ai imprimé en augmentant l’échelle et idem en 0.12 pour garder les écritures le plus propre possible. Filament Eryone Silk Gold.

Et un petit hommage au groupe Daft Punk que j’ai découpé dans Ideamaker et imprimé en deux parties. J’ai aussi récupéré les casques. (Filament Silk Silver de chez Giantarm, Eryone Silk Gold et Geeetech noir)
Fichiers disponibles ici :
https://cults3d.com/fr/mod%C3%A8le-3d/art/thomas-bangalter-s-daft-punk-helmet
https://cults3d.com/fr/mod%C3%A8le-3d/art/guy-manuel-s-daft-punk-helmet
https://cults3d.com/fr/mod%C3%A8le-3d/art/daft-punk-1933-2021

Mon verdict

Creality étoffe sa gamme de plus en plus mais je ne comprends pas l’intérêt d’une Ender 3 Max car elle se situe plutôt dans les gammes CR-10 même si la surface d’impression est moins grande. Il y avait peut-être une demande ou alors ils ont vu les kits d’upgrade qui sont proposés à la vente pour augmenter la taille de la Ender 3 et ils se sont engouffrés là dedans pour permettre aux moins bricoleurs de s’offrir directement la bonne machine. La Ender 3 étant un best seller cela peut aussi peut-être rassurer l’acheteur.

En tout cas on se retrouve avec une grosse Ender 3 qui hérite du plateau de type Ultrabase, d’un capteur de fin de filament mais qui a toujours son interface vieillissante avec le bon vieil écran qui pourtant aurait tendance à disparaitre (Voir ceux des modèles Ender 3 v2, CR-6se, Ender 5 Plus, CR-10S Pro V2, etc.)

Les plus +

  • Base de Ender 3 avec grosse communauté
  • Drivers TMC2208 (silencieux)
  • Plateau de type Ultrabase avec une bonne accroche et un décollage simple des pièces à froid.
  • Alimentation Meanwell
  • Détecteur de fin de filament

Les moins –

  • Bruit des ventilateurs
  • Capteur de fin de Z et le portique mal ajusté (peut-être lié à ma machine)
  • C’est du réchauffé -> manque d’innovation

Conclusion

Pour la qualité globale d’impression : c’est une Ender 3, ça fonctionne bien, c’est très correct et ça fait le boulot. Pour le prix j’aurais tendance à vous dire d’aller jeter un œil à la concurrence ou augmenter votre budget et plutôt partir sur une CR-6se ou carrément moins cher avec la Ender 3 v2 si le volume d’impression vous suffit. Car oui c’est une recette qui fonctionne cette Ender 3 mais ça sent quand même le réchauffé à moindre coût.

Elle a quand même l’avantage d’être portée par une communauté très forte et le prix des pièces de rechanges et d’usures est dérisoire.

Elle est actuellement chez mon partenaire Tomtop à 229€ avec le code de réduction HYCE3M valable sur ce lien : https://bit.ly/3avMfob

Cet article n’est pas sponsorisé par la marque, il s’agit de mon ressenti et du résultat de mes tests avec la Creality Ender 3 Max. Comme tous les tests fait sur ce blog il s’agit du reflet de la réalité c’est aussi pour ça que je mets les photos en pleine résolution pour que vous puissiez zoomer sur les détails.

Si vous avez aimé mon article n’hésitez pas à commander via les liens affiliés disponibles sur cette page. C’est aussi grâce à vous que je peux rester indépendant sur les tests et ne pas privilégier une marque parce qu’elle m’a envoyé son modèle gratuitement.

Vous trouverez cette imprimante en promotion (ainsi que les autres) dans cet article dédiée mis à jour régulièrement : Liste des imprimantes 3D en promotion et au meilleur prix, livraison gratuite Europe sans frais de douanes

Dites nous ce que vous en pensez
6J'aime2J'adore0Haha0Wow0Bof

3 Comments

  • Ben
    Posted 28 mars 2021 15:07 0Likes

    Seulement 30 dollars de différence

  • Ben
    Posted 28 mars 2021 14:59 0Likes

    je vous souhaite une bonne journée
    rare 3 v2 ender 3 max ne pouvait pas décider lequel acheter
    Quelle est la différence de qualité d’impression entre les deux, qui sera ma première imprimante 3D?

    • Will
      Posted 7 avril 2021 08:23 0Likes

      La qualité est identique en sortie. Après c’est une question de volume d’impression surtout. La E3 V2 est un peu mieux équipée, si le budget le permet il vaut mieux partir sur une CR-6se qui elle est complète.

Laisser un commentaire