Flash test et présentation de l’imprimante 3D FLSUN Q5

Voici la présentation et le test rapide de l’imprimante FLSUN Q5. Il s’agit d’une imprimante Delta, le fonctionnement est donc différent de nos habituelles Ender, CR, etc.

Caractéristiques techniques :

  • Taille d’impression : 200x200mm (plateau rond)
  • Taille de la machine : 300x300x650mm
  • Poids de la machine : 7 kg
  • Châssis aluminium, rails V-slot (delta).
  • Électronique embarquée dans le châssis
  • Épaisseur de couche : 0.05-0.3mm
  • Vitesse d’impression : 30-150mm / s
  • Température de la buse : 180 ~ 260°c
  • Température max du plateau : ~ 110°c
  • Diamètre de la buse : 0.4mm
  • Système d’exploitation : Mac / Windows7 / Windows10 / XP
  • Format de support : STL, G-Code
  • Diamètre habituel 1.75mm pour le filament
  • Carte mère MKS Robin Nano 1.2 (32bits).
  • Les drivers sont des TMC2208 (silencieux)
  • Plateau de type Ultrabase fixe et collé
  • Ecran Tactile couleur (multilangue)
  • Extrudeur Titan
  • Auto-levelling (plateau fixe) via un module externe

Le déballage

Comme à chaque déballage l’imprimante est bien protégée dans son carton via des mousses épousant les formes des différents composants.

On retrouve les outils habituels, un sachet de vis pour le montage (toutes les mêmes on ne peut pas se tromper), un échantillon de filament, un câble USB pour relier l’imprimante au PC, le câble d’alimentation et la notice.

Le montage

4 étapes suffisent pour se retrouver avec l’imprimante fonctionnelle.

En effet il faut mettre la partie haute vers le bas, visser les 3 rails dessus, mettre le plateau et faire de même.

Pour les bras qui tiennent la tête le principe est le même : il faut relier les 3 points à la tête d’impression.

Il ne restera qu’a fixer le support de bobine en haut de la bête 😉

D’ailleurs le support de bobine fait un peu cheap, il n’est pas rond du coup cela frotte sur la bobine quand elle se déroule. Cela fonctionne quand même mais ce n’est pas ce qui se fait de mieux en terme d’ergonomie.

Réglages

Vérifiez que tout est bien serré, que vous êtes sur 220v et non 115v (on ne sait jamais) et branchez l’imprimante.

Vous pouvez l’allumer. Un petit « home » va permettre aux axes de se rejoindre en haut et mettre la tête bien droite au centre du plateau.

On va pouvoir passer à la mise en place du capteur d’auto-nivellement afin de calibrer les axes pour obtenir la première couche idéale.

Le capteur se branche sur une fiche à côté de la tête d’impression et il est aimanté pour se loger sous cette même tête.

Pour cela préchauffez votre buse a 160°c et votre plateau à 55°c.

Dans le menu Tools il y a le bouton autolevel. Cliquez dessus et installez le capteur. Confirmez ensuite que vous l’avez bien installé par le bouton confirmer (continue).

La tête descend et palpe trois points, remonte, redescend et re-palpe trois points (oui je sais c’est bizarre), remonte à nouveau et redescend pour palper les autres points (21 au total).

Il faut ensuite corriger le Z par le bouton Move Z0 pour descendre la tête puis adjust Z (-0.1 ou -0.05 en palier). On utilise alors une feuille de papier pour régler le Z-offset à l’aide des boutons + et -.

Et voilà, le plateau est réglé !

Pour ceux qui me suivent vous savez que j’ai migré vers Ideamaker pour slicer/trancher mes pièces.

Concernant le profil utilisé j’ai pris celui présent chez IdeaMaker.io (https://www.ideamaker.io/detail.html?id=1408), j’ai remarqué quelques incohérences du coup je l’ai modifié à ma sauce. Je le posterais sans doute chez eux après mes tests pour le valider.

Tests d’impressions

Je vais lancer quelques impressions depuis la carte SD, comme toujours ça sera la surprise niveau temps d’impression et modèle. Le premier se nomme Elephant, donc logiquement je ne devrais pas me « tromper » sur le rendu final 😉

J’en profites pour vous montrer le déplacement de la tête dans cette courte vidéo :

Le résultat est plutôt sympa, on ne voit pas les couches entre elles et voir l’imprimante s’agiter dans tous les sens pour imprimer est très impressionnant.

Pour la suite c’est une vis moletée et son écrou. Le rendu est top, ça rentre parfaitement et l’objet est totalement fonctionnel.

Je me lance dans l’impression d’une Reine des papillons disponible sur Cults ici : https://cults3d.com/fr/mod%C3%A8le-3d/art/fairy-queen

Ce modèle possède déjà des supports de base, le rendu au niveau du buste n’est pas trop mal sachant que j’ai laissé la vitesse de base. La jointure en Z était sur aléatoire ce qui gâche un peu la pièce. Pour le papillon il est extrêmement fin tout comme les doigts. Ce modèle est compliqué à réaliser de ce côté. Réalisée à 60mm/s.

Déco de noël 2020 😉 J’ai récupéré ce STL il y a un petit moment. On me l’avais envoyé mais je n’ai pas les sources du coup je ne peux pas vous partager l’adresse. J’ai cherché en vain et je ne voudrais pas mettre à disposition un STL si celui-ci est payant. Edit : il est apparu sur Cults ici : https://cults3d.com/fr/mod%C3%A8le-3d/art/2020-ornement-mask-paper-toilet, le modèle est plus grand donc vous pourrez facilement le redimensionner.

Sur ce type de modèle l’imprimante est idéale, on peut imprimer rapidement sans perte au niveau du design. j’ai fait mes fonds de bobines pour en imprimer plusieurs de différentes couleurs.

La main du joker ! Ce modèle est disponible sur le Patreon de Hex3D https://www.patreon.com/posts/jokers-hand-35921188 . Je l’ai imprimé sans remplissage et avec 3 parois (60mm/s).

Comme on est dans la période, et pour changer de couleur j’ai lancé une petite citrouille avec un de mes filaments préféré le eSun PLA+. J’ai imprimé en 0.12 à 60mm/sec pour 13h45 d’impression.

La citrouille est disponible sur : https://www.thingiverse.com/thing:3183603 . Il est possible d’ajouter le corps de Dark Vador 😉

J’ai reçu du Eryone Glow in the Dark. Un filament phosphorescent vert que je n’avais pas encore testé. Du coup j’ai lancé un « Patrick » de déco de noël. Il est disponible gratuitement sur MyMiniFactory : https://www.myminifactory.com/object/3d-print-angel-patrick-16435

Impression en 0.2 – 60mm/sec qui a pris à peine 8h.

Afin de tester une impression assez longue je me suis lancé dans l’impression de Hulk qui casse un mur. Il y a 9 pièces pour Hulk (cheveux, dents du haut, dents du bas, langue, la tête et 4 pièces pour le corps) et 9 pour le mur. L’ensemble est tenu par des petits ergos qui s’emboiteront les uns dans les autres.

Il aura fallu environ 80 heures pour l’ensemble. Je le fixerais sur une petite planche de 40x35cm que je peindrais en noir. ça fera un joli cadre de décoration pour l’atelier. Pour le STL je rajouterais le lien si je le retrouve.

Et pour finir une impression « utile ». En effet j’ai la Elegoo Mars et j’ai reçu la Creality LD-002R en test. Possédant la Anycubic Wash’n’Cure je me retrouve encore avec un plateau incompatible. Cette fois j’ai téléchargé un modèle pour que mes deux machines fonctionnent avec. Il s’agit d’adaptateurs qui vont permettre de nettoyer la résine en plongeant le plateau dans le bac prévu à cet effet.

LD-002R : https://www.thingiverse.com/thing:4240248
Elegoo Mars : https://www.thingiverse.com/thing:4201229

Impression réussie, rendu vraiment de très bonne qualité. Je trouve que la delta s’en sort vraiment très bien avec ce type de pièce. Je n’avais pas nettoyé mon plateau depuis la première impression et j’ai eu un léger warping (décollement) sur la pièce du fond. Cela n’empêche pas son bon fonctionnement car c’est relativement infime.

Mon verdict

Les plus +

  • La qualité générale d’impression
  • Drivers TMC2208 (silencieux) via la carte MKS 32bits
  • Plateau de type Ultrabase (mais collé donc point négatif aussi)
  • Électronique embarquée dans le haut de l’imprimante
  • Extrudeur de type Titan
  • L’écran tactile
  • La fonction d’auto-nivellement (même si c’est un module additionnel)
  • La place que ça prend (en effet c’est moins volumineux qu’une ender 3 par exemple)

Les moins –

  • Le plateau fixe un peu à la manière des artillery Genius et SW X1
  • Le support de bobine pas terrible quand même
  • Il en ressort après des dizaines d’heures d’impression que les axes grincent bruyamment lors des déplacements rapides.

Conclusion

Je suis agréablement surpris par ma première Delta. Le fonctionnement est assez hypnotique car les axes montent et descendent à vitesse grand V. Le capteur d’auto-nivellement fonctionne bien mais malgré le fait que le plateau soit fixe il a fallu que je relance le nivellement auto environ toutes les 40h. Cela dit la manipulation est tellement rapide que ce n’est pas contraignant

Après une bonne centaine d’heures à imprimer avec, j’ai remarqué l’apparition de bruits de grincement quand les axes se déplacent de manière très vives pour rejoindre l’autre bout du plateau. Ce n’est pas spécialement gênant pour la qualité d’impression mais du coup je ne trouve pas le bruit très rassurant. Comme il est difficile de trouver l’origine je vais démonter les branches et huiler légèrement les rotules. ça fait aussi parti de l’entretien après tout 😉

Si le volume d’impression ne vous bloque pas (200x200mm) c’est indéniablement une imprimante facile à caser et qui sort une qualité vraiment très bonne sans avoir à y toucher une fois montée.

On retrouve cette imprimante à seulement 164€ chez Banggood avec le code f202c6 sur ce lien : https://www.banggood.com/custlink/GKmhPPrSRG

*(meilleurs tarifs trouvés sur le web)

Si vous avez aimé mon article n’hésitez pas à commander via les liens affiliés disponible sur cette page.

259,00€
299,00
in stock
1 new from 259,00€
as of 1 décembre 2020 16:32
Amazon.fr
Free shipping

Et retrouvez les imprimantes creality au meilleur prix ici : https://www.leblog3d.fr/les-imprimantes-3d-creality-au-meilleur-prix/

Dites nous ce que vous en pensez
11J'aime26J'adore0Haha2Wow0Bof

0 Commentaire

Laisser un commentaire