Test de l’imprimante 3D Fokoos Odin-5 F3

Test complet de l'imprimante 3D Fokoos Odin (Odin-5 F3), profil d'impression ideamaker, modèles d'impression et optimisation sur l'article.

Nouvelle petite imprimante en Direct Drive, cette imprimante 3D Fokoos Odin-5 F3 vient bouleverser les principaux acteurs du marché avec un vrai packaging et des caractéristiques techniques très complètes. Alors que vaut elle vraiment en condition d’utilisation classique sans aucune modifications ?

Caractéristiques techniques

  • Volume d’impression : 235x235x250mm
  • Direct Drive
  • Capteur de fin de filament
  • Double moteur en Z
  • Plateau type ultrabase chauffant 24v isolé avec ressorts (jaunes) rigides.
  • Électronique embarquée dans la base de l’imprimante
  • Carte mère 32bits avec drivers silencieux TMC2208
  • Reprise d’impression en cas de coupure
  • Tête type E3D Volcano (buse de 0.4)
  • Écran couleur tactile
  • Température de buse ≤260°c
  • Température de plateau ≤120°c
  • Temps de chauffe pour la buse de 20° à 210°c : environ 1 minute et 30 secondes
  • Temps de chauffe pour le plateau de 20° à 60°c : environ 4 minutes

Déballage

On a le droit à un vrai packaging avec Fokoos. Il est sobre mais attire le regard, c’est ce genre de cartons qui pourraient être présentés dans un magasin. ça change des habituels cartons austères, même si ce n’est pas forcément une preuve de qualité c’est en tout cas un bon point que je souhaitais mettre en avant.

On retrouve un kit complet avec une bobine de 200 Grs, les outils habituels (clés Alen, pince coupante, spatule), le manuel de montage et d’utilisation ainsi que le câble USB, le câble d’alimentation et l’adaptateur MicroSD/USB.

Le montage

Alors cette fois ci il s’agit d’une étape très rapide ! En effet elle est montée à 99%, il suffit de lever le portique et de serrer les 4 vis fournies. C’est une imprimante qui convient du coup aussi à un débutant au niveau du montage.

J’ai fait une petite vidéo pour vous montrer la rapidité de ce point :

Pour le reste il faudra mettre la nappe sur le bloc de la tête et au niveau du connecteur à gauche de la barre du X.

Comme vous pouvez le constater rien de bien compliqué dans le montage de la Fokoos Odin-5 F3, c’est vraiment accessible à tous.

Les fonctionnalités

Comme indiqué dans les caractéristiques techniques, la Fokoos Odin embarque pas mal de fonctionnalités comme le capteur de fin de filament directement intégré au niveau de l’extrudeur.

Au niveau de l’écran on retrouve la gestion des Babysteps lors de l’impression et diverses options comme le réglage de la température, la vitesse d’impression, du ventilateur et la fonction de changement de filament.

Comme on parle du ventilateur , il est extrêmement bruyant tout comme celui au niveau de la base. C’est dommage sachant que le déplacement des axes se fait en silence. C’est un réel point noir mais il est possible d’améliorer ceci (voir le chapitre améliorations).

Réglages du slicer

J’utilise personnellement Ideamaker et j’ai fais un profil 0.12 et 0.24 qui est disponible sur ideamaker.io

Vous trouverez mon profil PLA (0.24 et 0.12) à cette adresse : https://www.ideamaker.io/detail/2329-odin-5

Et mon profil TPU/TPE /Flex ) cette adresse : https://www.ideamaker.io/detail/2330-odin-5

Les impressions

Les premières impressions vont être les fichiers de tests présents sur la carte MicroSD. Un petit hibou et un tout petit vase.

La qualité est bonne et comme vous pouvez le constater on a la prévisualisation du modèle sur l’écran. Il s’agit d’un plugin à rajouter sur Cura afin de profiter de ce petit gadget.

On va passer maintenant à mes propres fichiers tranchés avec le profil que j’ai fait pour la Fokoos Odin-5 F3. C’est imprimé en 0.24 à 60mm/s (sauf exception mentionnée) pour conserver de la qualité.

J’ai lancé un petit coeur instagram qui permet de recevoir une notification intelligente en forme d’Instagram qui, grâce à un microcontrôleur NodeMCU, au service IFTTT et à adafruit.io, peut être activée de partout dans le monde quand on recoit un « j »aime » sur une publication Instagram. Vous trouverez tout les détails ici : https://cults3d.com/fr/mod%C3%A8le-3d/maison/instalamp

Au détour d’une publication IG j’ai trouvé ce modèle de Sealion (fontaine à Singapour : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Singapore_Merlion_BCT.jpg) que je me suis empressé d’imprimer. J’ai mis des supports mais vu la conception de la pièce (et l’échelle de 150%) ça a été un peu difficile de tout enlever. Cela dit l’impression est plutôt réussi. Le fichier est disponible ici : https://www.myminifactory.com/fr/object/3d-print-merlion-singapore-167159. Imprimé avec un reste de bobine de Eryone Rainbow.

Je me suis ensuite lancé dans l’impression d’un Mickey (en attendant de faire Minnie, Donald, Daisy, Dingo et Pluto). Ce fichier est distribué et conçu par Cyna3D et est disponible sur Cults3D : https://cults3d.com/fr/mod%C3%A8le-3d/art/mickey-carlosacevedo

J’ai imprimé avec le PLA Geeetech noir et le eSun gold, le rendu est excellent ! Tout s’emboite parfaitement, je n’ai rien eu à rectifier. J’ai collé l’ensemble avec de la superGlue3. Idéalement il faudrait le peindre mais ce n’est pas mon point fort …

Mon fils a eu sa première paire de lunettes de vue, c’est le moment d’allier l’utile au print ! Je lui ai fait un support pour ses lunettes car il ne les portent pas tout le temps mais uniquement à l’école ou lorsqu’il est sur les écrans (au final une bonne partie de la journée …).

Le modèle est Sir Nigel Squintsworth Glasses Holder et ce fichier est disponible ici : https://www.thingiverse.com/thing:4887621

C’est imprimé avec le Giantarm Sparky blue.

Tout en conservant ce filament j’ai imprimé une petite boite à la forme du logo Apple. Elle est sur cults3d : https://cults3d.com/fr/mod%C3%A8le-3d/divers/apple-boite-apple-box

Début des impressions articulées avec un Onyx que l’on retrouve ici : https://cults3d.com/fr/mod%C3%A8le-3d/jeu/articulated-onix. le filament est le Tinmorry Silk cuivre qui est du plus bel effet.

Pas de soucis d’articulation, impression parfaitement fonctionnelle.

Quand on parle de fichiers STL articulés on retrouve souvent les conception de chez Flexi Factory. J’ai donc imprimé le renard qui est très à la mode et qui était gratuit pendant une journée. Il est imprimé en 0.12 et disponible ici : https://cults3d.com/en/3d-model/art/cute-flexi-print-in-place-fox

Excellent fichier et entièrement articulé ! Aucun soucis pour la Fokoos Odin encore une fois. Le filament utilisé est une de mes couleurs préférés : Le dark blue de chez Prinsfil

On va continuer dans les fichiers articulés avec l’excellent fab365 et son cochon et crocodile. Les deux fichiers sont disponibles sur son site internet www.fab365.net.

J’ai imprimé en 0.12 les deux. Comme il s’agissait d’une impression de nuit je n’était pas pressé par le temps et j’ai privilégié une plus petite hauteur de couche.

Filaments utilisés : Rose en PLA+ de chez eSun et Vert mat de chez Tinmorry

Retour avec le merveilleux filament dark blue de chez Prinsfil pour deux impressions bien différentes en taille. Tout d’abord un pot à crayon dinosaure glouton disponible ici : https://cults3d.com/fr/mod%C3%A8le-3d/maison/dinosaur-gluttonous-penci-holder

Puis des petits porte téléphones de différentes sortes (chat, dragon, escargot, hippopotame) fait en 0.12

On va finir les tests d’impressions PLA avec un porte manette XBOX (ou PS4/PS5) très métal ! Disponible ici : https://cults3d.com/fr/mod%C3%A8le-3d/jeu/hand-controller-holder-ps5-xbox-series-xbox-one

Fichier imprimé avec le PLA Geeetech new white

Les filaments flexibles ça passe ?

Oui ça passe mais pas tous ! ça va dépendre de la dureté. J’ai reçu 3 bobines de chez Fiberlogy : deux en 40D et une en 30D. Pour faire un test je me suis dis que le plus souple (30D) serait bien mais je n’ai pas réussi à le faire rentrer dans l’extrudeur car il n’y a pas assez de rigidité pour qu’il rentre au moins de quelques mm et soit ensuite emmené par les pignons.

Pour le 40D ça a été sans soucis, c’est un peu moins flexible et donc plus facile à rentrer dans l’extrudeur.

J’ai donc fait une petite grenouille articulée que l’on retrouve sur Cults3D : https://cults3d.com/fr/mod%C3%A8le-3d/art/cute-flexi-print-in-place-frog. Elle est imprimée à 50mm/s, 2mm de rétraction à 20mm/s et 0.20 en hauteur de couche. Température 205/55°c.

Les améliorations

Sur la Fokoos Odin Il y a la possibilité (grâce à la communauté) d’améliorer certains points comme le refroidissement en changeant le fan duct : https://www.thingiverse.com/thing:4939201

Et sous Cura vous pouvez activer le module Wifi de la MKS (incluant la prévisualisation du fichier sur l’écran de l’imprimante) directement via ce lien : https://marketplace.ultimaker.com/app/cura/plugins/Jeredian/MKSWifiPlugin. Je ne l’ai pas testé étant sous Ideamaker car il n’y a pas de solutions équivalentes.

Concernant le bruit des ventilateurs il y a déjà celui de la base que vous pourrez passer en Noctua 4020 (https://amzn.to/3KRuMXl) avec un abaisseur de tension 24v->12v (https://amzn.to/32FeD6l).

Crédit photo : Federico Salis

Pour celui de la hotend il en existe aussi des silencieux mais attention à bien vérifier le voltage et le débit d’air (cfm) car les Noctua ne sont pas les mieux adaptés pour ce montage.

Conclusion

Un beau package, une imprimante 3D qualitative, la Fokoos Odin-5 F3 remporte pas mal de succès sur ce test. Le seul point noir est le bruit des ventilateurs ! J’ai pris beaucoup de plaisir à lancer diverses impressions et je n’ai pas rencontré problème à l’utilisation. Encore mieux : je n’ai raté aucun projet en plus de 150 heures avec. J’aime beaucoup le fait quelle soit compacte mais conserve un volume équivalent aux petites imprimantes du marché (volume même plus grand que la Creality Ender 3).

C’est une imprimante que je conseille à l’achat autant pour les débutants que pour les plus aguerris. Elle permet d’utiliser pas mal de type de filaments (PLA, PETG, TPU, …) et son fonctionnement est très simple.

Elle est le challenger direct de la Artillery Genius et de la nouvelle Creality Ender 3 S1.

Les plus +

  • Direct drive
  • Double moteur en Z
  • Carte mère MKS 32bits avec drivers TMC2208
  • Ecran tactile couleur
  • Imprimante compacte avec un volume correct
  • Montage ultra rapide

Les moins –

  • Le bruit d’origine des ventilateurs
  • Plateau chauffant long à monter en température
  • je ne vois rien d’autre !

Achat de la Fokoos Odin au meilleur prix

Vous trouverez la Fokoos Odin-5 F3 (ainsi que les autres) dans cet article dédié mis à jour régulièrement : Liste des imprimantes 3D en promotion et au meilleur prix, livraison gratuite Europe sans frais de douanes

Cet article n’est pas sponsorisé par la marque, il s’agit de mon ressenti et du résultat de mes tests avec la Fokoos Odin. Comme tous les tests fait sur ce blog, il s’agit du reflet de la réalité c’est aussi pour ça que je mets les photos en pleine résolution pour que vous puissiez zoomer sur les détails.

Si vous avez aimé mon article, n’hésitez pas à commander via les liens affiliés disponibles sur cette page. C’est aussi grâce à vous que je peux rester indépendant sur les tests et ne pas privilégier une marque parce qu’elle m’a envoyé son modèle gratuitement.

La Fokoos Odin est aussi disponible ici : Vous pouvez contacter le vendeur (sur le groupe Facebook officiel : https://www.facebook.com/groups/fokoos) directement de la part de LeBlog3D.Fr ils vous rembourseront 15€ sur votre commande.

3 Commentaires
  1. Elle a tout d’une grande, la belle assise du plateau, l’alim et carte intergree dessous le double Z, la carte..etc ..direct drive, ecran tactile.Tres bien!

  2. […] 1er prix : Une imprimante 3D FOKOOS ODIN-5 F3 que j’ai pu tester sur leblog3d ici : test de l’imprimante 3 Fokoos Odin-5 F3 […]

  3. […] tenté d’imprimer avec du Flex 30D, un filament très souple, sur la Fokoos Odin mais impossible de le passer dans l’extrudeur car trop souple. Sur la Ender 3 S1 je […]

Laisser un commentaire

Comparateur de prix et tests imprimantes 3D et graveurs lasers
Logo